Comment ma peau a changé pendant le traitement du cancer du sein

Quand je pense à ce sujet, cela me ramène à l’époque où j’avais 15 ou 16 ans. J’apprenais tout juste les soins de la peau parce que mon visage avait besoin d’un peu plus d’attention à cause de tous les boutons que j’avais. À l’époque, je voulais trouver un savon ou une crème magique pour les aider tous à disparaître parce que j’étais gênée par la façon dont ils s’emparaient de mon visage. Bien sûr, je n’ai pas vraiment pensé aux changements hormonaux dans mon corps attribués à ce qui se passait avec ma peau.

La toute première chose à laquelle j’ai pensé lorsque j’étais sur le point de commencer la chimiothérapie et l’immunothérapie a été la perte de mes cheveux. Toutes mes pensées concernant l’image de moi-même concernaient mes cheveux. Je ne savais pas que j’aurais aimé trouver ce savon ou cette crème magique pour m’aider avec ma peau, tout comme je le faisais quand j’étais plus jeune. Ce n’est qu’après quelques semaines de traitement que j’ai commencé à remarquer des bosses sur ma peau. Ces bosses ressemblaient à des boutons et se trouvaient principalement sur mes joues et mon front. J’ai également remarqué que je commençais à avoir des bosses douloureuses sur mon cuir chevelu et une grande sécheresse. Mais ce n’était pas seulement des bosses sur mon visage. Non, mon visage était également couvert de ce que je ne peux décrire que comme de minuscules points roses et violacés. Ces changements m’ont incité à en parler avec mon oncologue.

Mon oncologue m’a prescrit une crème appelée trétinoïne, ainsi que des instructions sur la façon de l’utiliser. La crème n’ayant pas fonctionné, j’ai été orientée vers un dermatologue. J’ai également consulté ma plateforme de médias sociaux et demandé des suggestions sur les remèdes maison naturels contre l’acné. Bien qu’il y ait eu de nombreuses suggestions intéressantes, j’ai opté pour des produits à base d’aloès qui atténuaient certains effets secondaires comme les démangeaisons et la douleur. J’ai développé une pigmentation également connue sous le nom de « taches de rousseur chimio ». Voici quelques-unes des choses qui ont aidé ma peau pendant cette période :

  • Lavez régulièrement vos taies d’oreiller et vos draps.
  • Trouvez un nettoyant doux pour le visage qui ne dessèchera pas votre peau.
  • Lavez-vous le visage à l’eau tiède le matin et avant de vous coucher.
  • L’hydratation est importante. Trouvez quelque chose qui convient à votre type de peau. J’ai beaucoup aimé les produits de soins de la peau Lexli.
  • Votre alimentation est importante. N’oubliez pas que ce que vous mangez affecte également votre peau.
  • Demandez des suggestions à votre dermatologue.

Quels que soient les produits que vous choisissez d’utiliser, assurez-vous d’en informer votre dermatologue au cas où il souhaiterait voir les ingrédients, afin de vous assurer qu’il n’y a pas de produits chimiques agressifs ou d’ingrédients susceptibles de provoquer une réaction négative. Il existe également des groupes de soutien contre le cancer où vous pouvez également demander des suggestions ou des conseils. Alors n’ayez pas peur de demander.

Pour entrer en contact avec d’autres survivantes du cancer du sein, rejoignez notre Groupe de soutien Facebook sur le cancer du sein.

Crédit photo : Westend61 via Getty Images