Hetrin acquiert 72 nouveaux équipements de soins aux patients

L’Hôpital d’État de Trindade – Walda Ferreira dos Santos (Hétrin), une unité gouvernementale de Goiás, a mis à jour certains de ses équipement dispositifs médicaux tels que les moniteurs multiparamétriques et les défibrillateurs. Au total, 49 moniteurs multiparamétriques et 23 défibrillateurs ont été achetés, couvrant différentes zones de l’hôpital, telles que l’unité de soins intensifs (USI), la clinique chirurgicale, les services et la salle d’urgence.

Les nouveaux appareils contribueront à améliorer les soins aux patients et à offrir un plus grand confort aux employés. « Ce sont des moniteurs qui garantissent des performances, une précision et une fiabilité supérieures dans la surveillance des signes vitaux des patients. De plus, des défibrillateurs ont été installés, qui permettent une intervention plus rapide et plus efficace en électrothérapie cardiovasculaire pour les patients traités dans l’unité », souligne l’ingénieur clinicien d’Hetrin, João Duarte Miranda.

Hetrin, une unité gérée par l’Institut de Médecine, d’Études et de Développement (IMED), a promu la formation opérationnelle des collaborateurs sanitaires de l’unité, visant à garantir que chacun comprenne et sache utiliser les nouveaux équipements, offrant ainsi un service plus efficace aux utilisateurs. Les nouveaux appareils promettent de garantir une assistance améliorée, en fournissant plus d’informations et de précisions sur l’état clinique des patients, en plus d’optimiser le temps de l’équipe soignante grâce à la technologie des nouveaux appareils.

Nouveaux électroménagers

Le moniteur multiparamétrique est un équipement qui affiche simultanément la fréquence cardiaque avec le tracé de l’électrocardiogramme, la saturation en O2, la capnographie, la pression non invasive et la pression invasive, la température cutanée, œsophagienne et rectale, en plus de la fréquence respiratoire du patient. L’appareil fournit un rapport complet sur l’état clinique du patient et peut être configuré par l’équipe soignante responsable en fonction des besoins spécifiques de chaque patient et secteur de l’unité.

L’autre appareil était le défibrillateur automatique, utilisé pour défibriller les patients, c’est-à-dire pour appliquer un courant électrique pour inverser une arythmie cardiaque. Il fonctionne en fixant des plaques adhésives sur le dos ou la poitrine du patient, qui transmettent des courants électriques de 5 à 105 milliampères, fonctionnant comme un stimulateur cardiaque externe au corps. Le cardioverteur peut être utilisé en toute sécurité pendant plusieurs heures et permet aux médecins d’évaluer la nécessité d’autres procédures ou interventions chirurgicales.

«Cette amélioration reflète l’engagement constant à améliorer la qualité des services offerts dans l’unité et à offrir les plus modernes du marché, visant l’expérience la plus sûre pour nos patients», déclare la directrice de l’unité, Vânia Fernandes.