Le Conseil fédéral des soins infirmiers définit des normes pour l’accouchement à domicile

Le Conseil fédéral des soins infirmiers (Cofen) a établi des normes pour le travail des infirmières en obstétrique et des sages-femmes – les professionnelles chargées d’assister les femmes de la grossesse jusqu’à la période post-partum – dans le accouchement maison prévue. UN résolutionpublié au Journal Officiel de l’Union, en plus d’autoriser et d’orienter la participation des professionnels, établit l’équipement nécessaire à la procédure.

Parmi les mesures, la résolution souligne le caractère exclusif du rôle de ces professionnels en tant que représentants de l’équipe infirmière lors des accouchements à domicile, en plus de renforcer la nécessité pour toute équipe médicale, qu’elle soit ou non engagée pour réaliser l’intervention, d’avoir un technicienne infirmière responsable inscrite chez Coren.

Le document était basé sur les lignes directrices pour les soins normaux à l’accouchement, établies par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui considère que les femmes « devraient accoucher dans un endroit où elles se sentent en sécurité, et au niveau le plus périphérique où une assistance adéquate est viable et sûre. Le rôle des professionnels est également souligné, car « au Brésil, la réduction de la mortalité maternelle est liée à l’expansion de l’offre de santé reproductive et de soins obstétricaux qualifiés et sûrs dans le domaine du travail et de l’accouchement ».

Standard

Dans une norme technique, des compétences ont été attribuées pour des soins obstétricaux sûrs aux femmes et à leurs enfants soignés à domicile, y compris l’évaluation continue du risque obstétrical et la surveillance en cas de transfert de l’accouchement dans un établissement hospitalier.

La période de suivi post-partum de 45 jours et l’obligation de rester à la maison ont été instaurées au moins trois heures après l’accouchement.

Les professionnels infirmiers étaient chargés de systématiser la procédure, d’évaluer l’adéquation du foyer et d’organiser les ressources nécessaires. La prescription de médicaments, la demande de tests et le prélèvement de sang du cordon ombilical et du placenta étaient également autorisés.

La fourniture d’une déclaration de naissance vivante est considérée comme une mesure d’assistance complète lors des accouchements à domicile, qui peut être fournie par des infirmières en obstétrique et des sages-femmes.

Les normes fournissent également des lignes directrices administratives pour les professionnels, telles que la nécessité de convenir d’un contrat formel de prestation de services et d’un modèle de consentement libre et éclairé à signer par le client lors de la souscription du service. (Avec des informations de l’Agência Brasil)


Téléchargez la résolution, ici.