Le projet prévoit la création de protocoles d'urgence cardiovasculaire dans le SUS

Le projet de loi 5972/23 prévoit la création de protocoles de soins d'urgence cardiovasculaire dans le cadre du Système de Santé Unifié (SUS), comme l'adoption de mesures thrombolytiques dans les services d'urgence (UPA). Selon l'auteur du projet, le député Rafael Simões (União-MG), il existe une disparité significative dans le traitement reçu par les patients du SUS par rapport à ceux des soins de santé privés.

Il estime par exemple que le délai moyen entre l'apparition des symptômes et l'arrivée à l'hôpital est assez long dans le SUS, entraînant une mortalité jusqu'à deux fois plus élevée que chez les patients en santé complémentaire. Cela pourrait être atténué en mettant en avant certaines pratiques.

« Cette inégalité dans l’accès au traitement souligne l’importance d’améliorer l’efficacité du traitement des crises cardiaques dans le système public. De nombreux services de santé publique sont confrontés à des difficultés dans la réalisation et l'interprétation des électrocardiogrammes, en plus de la nécessité de standardiser les kits de prélèvement d'enzymes et d'une meilleure compréhension des valeurs seuils des substances indicatives d'une crise cardiaque », explique le parlementaire.

Traitement

Le projet, en cours de traitement final, sera analysé par les commissions de santé ; et Constitution et justice et citoyenneté. (Avec des informations de l'Agência Câmara de Notícias)