Les emplois dans la chaîne de production de santé augmentent de 1,6% et approchent désormais les 5 millions

Les opportunités pour emplois générés dans la chaîne de production de santé ont clôturé les trois derniers mois terminés en janvier de cette année avec une augmentation de 1,6% et ont totalisé 4 millions 942 mille emplois dans le pays. L'information est tirée du Rapport sur l'emploi dans la chaîne de production de santé nº 69, publication. de l'Institut d'études complémentaires sur la santé (IESS).

L'étude prend en compte les secteurs public et privé et les emplois directs et indirects, les régions du Nord et du Nord-Est se distinguant respectivement avec 14,5% et 12,4%, compte tenu du poids de la chaîne dans le marché total du travail.

Près de la moitié des contrats (2,4 millions) appartiennent au Sud-Est, mais la région qui a enregistré la plus forte croissance au cours du trimestre (18,3%) a été le Nord, suivi du Sud-Est (1,5%), du Centre-Ouest (0,5%). et Nord-Est (0,4%). Le Sud a enregistré une évolution négative (-1,9%) sur la période.

Selon l'analyse, 4 millions d'emplois (81,1%) appartiennent au secteur privé avec un contrat formel et, en tenant compte de la même comparaison trimestrielle, le marché du travail de l'économie a connu une légère contraction de -0,3%.

Pour le surintendant exécutif de l'IESS, José Cechin, le grand nombre de cas de dengue au Brésil, qui en janvier 2024 était trois fois plus élevé que l'année précédente, a une influence directe sur le volume des embauches dans le secteur de la santé. « On constate qu'à la fin du trimestre, le secteur a connu une croissance bien supérieure (1,6%) aux records précédents, un indicateur qui, en partie, peut être justifié par l'embauche d'agents de santé qui a eu lieu dans plusieurs États », précise-t-il.

Le bilan mensuel des opportunités, enregistré en janvier, a été de 33,9 mille emplois dans le secteur. Au cours de l'année à ce jour, si l'on considère les sous-secteurs, celui qui a généré le plus d'emplois formels dans la chaîne a été celui des prestataires de services (114,5 mille), suivis des fournisseurs (43,4 mille). Les opérateurs avaient un solde de 4 400 emplois. Au total, le solde du secteur privé (162,4 mille) représente 11,6% du volume généré par l'économie (1,4 million).

Pour accéder au rapport complet, cliquez ici.