Pague Menos annonce un chiffre d'affaires brut de 3,1 milliards de reais

Les pharmacies paient moins (PGMN3), la deuxième plus grande chaîne de pharmacies au Brésil, vient d'annoncer ses résultats pour le premier trimestre 2024. L'un des faits marquants de la période est l'augmentation de l'EBITDA de l'entreprise, avec une augmentation de 77,5% par rapport au 1T23, pour atteindre 96,9 millions de R$. . La marge d'EBITDA a atteint 3,1%, soit une augmentation de 1,2 pp par rapport à la même période de l'année précédente. Au 1T24, la société a enregistré un chiffre d'affaires brut de 3,1 milliards de reais, avec une accélération significative dans les deux enseignes. « Les résultats de la période sont le résultat de la combinaison de la croissance des ventes et de l'expansion significative de la rentabilité, renforçant notre conviction que nous avons de grandes opportunités à venir », explique Jonas Marques, PDG de Pague Menos et Extrafarma.

La chaîne a également enregistré une augmentation supérieure à l'inflation des ventes à magasins comparables (SSS), en mettant l'accent sur la réduction de l'écart de ventes dans les magasins Extrafarma par rapport à Pague Menos. La croissance consolidée à magasins comparables a été de 9,6% sur le trimestre, de 8,5% pour le portefeuille de magasins Pague Menos et de 15,1% pour Extrafarma. « L'augmentation significative des ventes d'Extrafarma reflète l'amélioration opérationnelle réalisée au cours de la dernière année », souligne Jonas. La capture des synergies, quant à elle, a atteint 153 millions de BRL sur une base annualisée (+18 % par rapport au 4T23), contribuant directement à la forte croissance de l'EBITDA enregistrée au cours du trimestre. Les principaux gains ont été générés par des initiatives visant à optimiser l'empreinte (clôtures et conversions) et à augmenter les ventes (CRM, canaux numériques et expansion de l'assortiment). Au cours des prochains mois, l'entreprise continuera de se concentrer sur les améliorations opérationnelles, avec une augmentation des ventes moyennes et un plus grand levier opérationnel.

Le cycle de trésorerie d'exploitation, quant à lui, a atteint 60 jours, contre 65 sur la même période de 2023. En pratique, le gain d'efficacité a été encore plus important, puisqu'au cours des douze derniers mois l'entreprise s'est engagée à réduire le volume d'anticipation des créances. et augmenté la période moyenne de collecte (PMR) de neuf à 18 jours. La réduction des niveaux de stocks, qui sont passés de 129 jours au 1T23 à 113 jours au 1T24, a également entraîné la baisse des capitaux employés. Actuellement, l'effort visant à réduire la durée moyenne de stock (PME) se concentre sur trois fronts : réduire le volume des produits excédentaires ; améliorations de l'algorithme de remplacement de produit ; et une amélioration de la rotation des stocks, notamment dans les magasins Extrafarma, avec une croissance du chiffre d'affaires moyen par magasin.

Le niveau d'endettement au 1T24, mesuré par le ratio dette nette/EBITDA ajusté, était de 2,6x contre 3,0x au premier trimestre 2023. Le profil de la dette continue d'évoluer favorablement, avec un allongement des durées et une réduction des coûts de financement. Le spread moyen pondéré, qui à la fin du 4T23 était de CDI + 2,19%, s'est réduit à CDI + 1,97% au 1T24. Ce mouvement, combiné au cycle de baisse des taux d’intérêt actuellement en cours, devrait contribuer à des économies significatives tout au long de l’année. « La réduction de notre niveau d'endettement est le résultat d'une forte croissance de l'EBITDA et d'une bonne gestion du fonds de roulement. Nous restons confiants dans le fait que le cycle de levier va encore s'accélérer au cours des prochains mois », renforce Jonas.

Omnicanal

Les chaînes numériques multiples ont totalisé 416 millions de BRL de ventes au 1T24, soit une croissance de 32,3 % par rapport à la même période de l'année précédente. La part des ventes totales a atteint 13,4%, soit une augmentation de 2,2 points de pourcentage. par rapport au 1T23, avec une réduction progressive de l'écart entre les drapeaux. Engagée à offrir un service toujours meilleur à ses clients, la chaîne a commencé à proposer la possibilité de vendre via WhatsApp fin 2023. L'initiative a pris du terrain au 1T24, avec l'intégration de nouvelles fonctionnalités et l'amélioration de l'expérience d'achat. Actuellement, l'entreprise est la seule du secteur de la vente au détail pharmaceutique à exploiter cette modalité de vente de manière 100 % automatisée et évolutive, grâce à l'utilisation de l'intelligence artificielle conversationnelle.

Centre de santé

Sur cette période, la Clinique Farma a réalisé 1,9 millions de consultations, dépassant la barre des 5 millions au cours des 12 derniers mois. Au cours des trois premiers mois de 2024, le réseau des cabinets pharmaceutiques a été un point de soutien important pour la population face à l'épidémie de dengue qui a frappé le pays, avec une augmentation de plus de 800% de la demande de tests rapides et de vaccins. « La Clinique Farma est une initiative pionnière lancée par Pague Menos il y a 10 ans et joue un rôle important dans l'offre de services de santé de base à la population, contribuant ainsi à alléger le fardeau du système public », ajoute Jonas. Le service de vaccination a quintuplé par rapport à la même période en 2023 grâce au changement vers son propre modèle, dans lequel l'entreprise est responsable du stock et de l'application des vaccins. Actuellement, l'entreprise dispose de 36 salles de vaccination et prévoit de s'étendre à environ 100 magasins d'ici la fin de l'année.

ESG

En 2023, l'entreprise a prévu plus de sept objectifs ESG prévus pour l'année 2025, reflétant les efforts consacrés à apporter la santé aux personnes, à l'environnement et aux entreprises. Parmi les points forts figurent les avancées en matière de gestion des risques, de mesures et d'objectifs visant à atténuer les impacts environnementaux des opérations, ainsi qu'à générer un impact positif sur les écosystèmes dans lesquels nous opérons. Outre le développement de la production d'énergie renouvelable, qui alimente déjà plus de 1 200 magasins de la chaîne, des progrès significatifs ont été réalisés dans le domaine du traitement des déchets et de l'eau.

Un autre fait marquant a été la mise en place de la collecte sélective au siège, à Fortaleza (CE), avec une extension aux centres de distribution tout au long de l'année 2024. Dans environ 40 % des magasins, les clients sont encouragés à déposer les médicaments périmés et les piles usagées dans des collecteurs spécifiques pour une élimination appropriée par entreprises accréditées. Rien qu’en 2023, les déchets ont totalisé plus de 5 tonnes. L'entreprise célèbre également l'augmentation de la présence féminine : actuellement, les femmes représentent 60 % de l'effectif, en plus de 64 % des postes de direction.

L’ordre du jour est un sujet prioritaire pour le Conseil d’Administration et est disponible ici.