Sobrasp et Santa Joana discutent de l’engagement des patients dans le traitement

Un patient sur quatre souffre d’un événement indésirable lors du processus d’admission à l’hôpital dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, contribuant à environ 2,6 millions de décès chaque année, selon le Plan d’action mondial pour la sécurité des patients 2021-2030 de l’OMS, Santé mondiale. Organisation : Au Brésil, il y a eu près de 300 000 événements indésirables dans le domaine des soins de santé en 2022, selon Anvisa. La plupart de ces événements, partout dans le monde, peuvent être évités.

Pour changer ce scénario, l’une des mesures prioritaires est l’engagement des patients dans leur propre traitement. L’OMS affirme que cet engagement réduit potentiellement le fardeau des dommages jusqu’à 15 %, sauvant ainsi d’innombrables vies et économisant des ressources chaque année. À tel point que la participation des patients et de leurs familles a été intégrée comme principe fondamental dans la résolution de l’Assemblée mondiale de la santé et dans le Plan d’action mondial pour la sécurité des patients 2021-2030.

Le 25/11, à Recife, le SOBRASP – La Société Brésilienne pour la Qualité des Soins et la Sécurité des Patients – et l’Hôpital Santa Joana se réunissent pour discuter de cette question lors du premier Forum Nord/Nord-Est sur la Qualité de la Santé et la Sécurité des Patients – SOBRASP/Hôpital Santa Joana. L’événement qui inaugurera le partenariat aura lieu de 8h30 à 18h00 à l’Auditorium du Centre Universitaire Maurício de Nassau, dans le quartier de Boa Viagem.

Parmi les différents sujets abordés, citons : La littératie en santé comme base de l’implication des patients : défis et perspectives des professionnels de la santé lors de la fourniture d’informations aux patients/familles pour une prise de décision partagée, et Qu’avons-nous appris des utilisateurs des systèmes de santé ? : réussite des approches visant à impliquer les utilisateurs dans la planification, l’évaluation et l’amélioration des services de santé, entre autres.

Pour la directrice scientifique du SOBRASP, Claudia Vidal, médecin au Service des maladies infectieuses de l’Hospital das Clínicas/UFPE, affilié à l’EBSERH :

« L’objectif du Forum est de rassembler les professionnels de la santé et les dirigeants qui travaillent dans la région pour promouvoir la diffusion de connaissances fondées sur des preuves scientifiques, en plus d’échanger des expériences sur les mesures mises en œuvre pour réduire les risques, avec pour conséquence la prévention des incidents et des événements indésirables. , en considérant l’inclusion des patients et des membres de leur famille comme collaborateurs dans ce processus ».

À l’hôpital Santa Joana, plusieurs de ces mesures sont en cours, renforçant l’engagement des patients pour des soins plus sûrs, selon Erica Batista, directrice exécutive de l’établissement :

« Chaque jour, nous révisons le planning des soins avec les patients et leurs familles, en identifiant quelles visites professionnelles auront lieu ce jour-là, le médecin qui les accompagne et quels membres de l’équipe multidisciplinaire. Nous mettons également en avant les attitudes qui relèvent de la responsabilité du patient, comme le jeûne préopératoire, car nous ne sommes pas dans les chambres 100 % du temps. Un autre exemple est l’indication expresse selon laquelle il est nécessaire de demander l’aide de l’équipe soignante lors du bain, dans le cas d’un patient présentant un risque de chute. Des dommages peuvent survenir parce que le patient n’a pas compris et/ou n’a pas suivi les instructions.


Service
Forum Nord/Nord-Est sur la qualité de la santé et la sécurité des patients
SOBRASP/Hôpital Santa Joana
Quand : 25 novembre, de 8h30 à 18h
Lieu : Auditorium du Centre Universitaire Maurício de Nassau – Rua Jonathas de Vasconcelos, 92 – Boa Viagem
Calendrier et inscription ici.