La proposition crée des normes pour améliorer le traitement des patients victimes d’un AVC

La Commission de la Santé de Chambre des députés a approuvé une proposition qui crée le cadre juridique visant à garantir un traitement plus complet et plus efficace pour les patients atteints de Accident vasculaire cérébral (PL 2499/23).

Le Statut de la personne ayant reçu un diagnostic d’accident vasculaire cérébral énumère les droits de la personne ayant reçu un diagnostic d’accident vasculaire cérébral, tels que l’accès à un traitement complet de la maladie et de ses séquelles dans le cadre du système de santé unifié (SUS), la transparence de l’information sur les services de santé, des soins humanisés, entre autres.

Écrit par le député Raimundo Santos (PSD-PA), le projet établit la garantie du droit à la santé des personnes diagnostiquées avec un accident vasculaire cérébral à travers la mise en œuvre de politiques sociales publiques qui favorisent leur bien-être physique, psychologique et social.

La proposition définit les soins complets comme ceux dispensés à différents niveaux de complexité et de hiérarchie, ainsi que dans différentes spécialités médicales, en fonction des besoins de santé de la personne diagnostiquée avec un accident vasculaire cérébral.

Le rapporteur, le député Ismael Alexandrino (PSD-GO), a présenté un avis favorable au texte. Selon lui, la proposition attire également l’attention sur le manque important d’infrastructures et de ressources dédiées au traitement des accidents vasculaires cérébraux au Brésil, une lacune qui représente un défi critique de santé publique.

« Cet accent mis sur la sensibilisation et la diffusion de l’information est essentiel pour responsabiliser les patients et leurs soignants, en leur offrant un plus grand contrôle et une plus grande autonomie dans la gestion de la maladie », a déclaré Alexandrino.

Traitement

Le projet, en cours de traitement final, sera encore analysé par la Commission Constitution, Justice et Citoyenneté. (Avec des informations de l’Agência Câmara de Notícias)