Le comité de la Chambre approuve les critères de prix des thérapies géniques

La Commission de protection des consommateurs de Chambre des députés a approuvé un projet de loi qui permet l’adoption de critères différenciés pour fixer et réviser les prix des médicaments utilisés dans les thérapies cellulaires, souches et géniques (ceux qui modifient génétiquement les cellules de l’organisme pour traiter certaines maladies). Les prix sont définis par la Chambre de Régulation du Marché du Médicament (CMED) et prévoit la consultation des valeurs pratiquées par le marché international.

L’objectif de la mesure est d’aborder les spécificités et particularités de chaque type de technologie et de son processus de recherche et développement.

Le texte approuvé était le remplacement du rapporteur, le député Vinicius Carvalho (Republicanos-SP), du projet de loi 3499/21, par le député licencié Valtenir Pereira (MT). Le rapporteur a exclu un extrait de la version originale qui traitait de l’ajustement des prix prévu par la loi qui réglemente le secteur pharmaceutique (loi 10.742/03). Le projet insère la mesure dans cette législation.

« Il ne s’agit pas d’un sauf-conduit pour que l’industrie pharmaceutique puisse facturer à volonté des sommes astronomiques, mais de la possibilité d’accorder un traitement spécial à ces thérapies qui nécessitent des investissements plus importants », a expliqué Carvalho. « Tout est dûment réglementé par le CMED et supervisé par le ministère de la Santé », a-t-il ajouté.

Traitement

La proposition sera analysée de manière concluante par la Commission Constitution, Justice et Citoyenneté. (Avec des informations de l’Agência Câmara de Notícias)