Problème d’esprit ou de corps ? Comment le conseil aide

Problème d’esprit ou de corps ?

C’est une période difficile pour beaucoup de mes clients en counseling. Je sais que cela n’est pas surprenant car le fait qu’ils me voient régulièrement suggère qu’ils ont besoin de soutien pour diverses difficultés ou transitions de vie. Cependant, certaines semaines, je suis époustouflé par la force que les gens peuvent trouver pour faire face aux difficultés que la vie présente parfois. Mes clients de conseil sont très variés dans leurs raisons de me voir et je voulais partager avec vous certaines des façons dont je travaille avec eux.

La connexion esprit/corps

J’ai des clients souffrant de problèmes de santé chroniques qui ont essayé de nombreuses modalités et qui cherchent à aider leur corps physique via leur corps émotionnel. Le lien entre votre bien-être émotionnel et votre bien-être physique est bien connu. Il semble qu’une énergie et un bien-être vibrants et illimités vont de pair avec un bien-être émotionnel. Mais il y a aussi un élément crucial à cela : nous avons tous besoin d’un certain niveau de résilience émotionnelle face aux hauts et aux bas habituels de la vie quotidienne qui empêche un individu de ressentir des symptômes physiques chroniques qui résistent au traitement. L’une des premières choses que j’enquête auprès de tout client venant pour un rendez-vous d’introduction est la relation qu’il a avec son problème de santé physique.

  • Qu’en pensent-ils actuellement ?
  • Quel était leur état émotionnel avant que cela ne commence ou au début ?
  • Y a-t-il eu des événements importants de la vie au cours des 6 à 12 mois précédant le début ?

À partir de cette consultation initiale, je recommande si le client a de l’homéopathie, des conseils ou une combinaison des deux, ce qui peut être une modalité de guérison très puissante.

Souvent, les problèmes de santé chroniques comportent une composante psychologique importante. J’entends par là qu’il y a aussi des symptômes au niveau psychologique émotionnel ainsi que physique. Même si cela signifie simplement qu’après avoir souffert d’une maladie physique pendant des mois ou des années, ils sont maintenant frustrés, embarrassés ou tristes à ce sujet. Habituellement, cependant, lorsque le traitement commence, il y a souvent des incidents, des attitudes, des pertes, des conflits et d’autres difficultés qui sont souvent un parrain beaucoup plus important du problème de santé que le client n’en avait conscience à l’origine.

Alors, comment travaillons-nous avec cela?

Mon approche est de travailler en partenariat avec le client. J’apporte mon expérience et ma compréhension pour faciliter une plus grande connaissance de soi. Comme je travaille avec une approche axée sur les processus, nous travaillons souvent de différentes manières. Par exemple, j’ai récemment traité une fille de 12 ans pour de l’anxiété causant de l’insomnie. Son expérience d’intimidation à l’école était en quelque sorte le reflet de sa position dans la vie; c’est-à-dire qu’elle devait être consciente qu’elle avait la possibilité de ressentir plus de pouvoir et de présence (et donc de confiance) en elle-même. Nos séances impliquaient des prescriptions homéopathiques de ma part, des discussions, de la compréhension et de nouvelles idées, mais elles contenaient également des poussées physiques (un excellent moyen de faire sentir aux enfants leur pouvoir) et de regarder la situation du point de vue de quelqu’un d’autre qui avait moins peur. et plus confiant. « Que feraient-ils à votre place ? » est une question efficace à poser à quelqu’un qui ne s’identifie pas encore à un aspect d’eux-mêmes.

Je vise à créer une opportunité pour une meilleure conscience de soi chez mes clients afin qu’ils soient plus en mesure de voir leurs déclencheurs et leurs difficultés à mesure qu’ils surviennent ; et donc sont plus conscients de leurs options à ce moment-là. Une plus grande sensibilisation conduit à une plus grande possibilité de choix qui, à son tour, crée l’autonomisation. Qui ne veut pas faire l’expérience d’un sentiment accru d’autonomisation?

Qu’est-ce que je traite ?

En plus des problèmes de santé physique chroniques, je traite également des problèmes considérés comme non physiques. J’ai plusieurs clients qui souffrent d’anxiété grave et à long terme et qui essaient une nouvelle approche en travaillant avec moi. Ou ceux qui essaient de réduire les médicaments psychoactifs et qui veulent être soutenus homéopathiquement et psychologiquement pendant que cela se produit. Je traite avec succès ceux qui souffrent d’attaques de panique et ceux qui pensent qu’ils se sentiront toujours déprimés (ce n’est généralement pas le casJ).

Qui dois-je traiter ?

Quelqu’un. Je travaille avec des enfants et des adolescents alors qu’ils négocient les problèmes sociaux et émotionnels qui peuvent survenir pendant la scolarité. J’interviens auprès de couples ou d’individus en conflit, ou lors de transitions de vie. Je travaille avec ceux dont la santé a été leur plus grand défi, et je travaille avec tous ceux qui cherchent à se débloquer.

J’aime mon travail et je le trouve très enrichissant. Je propose des séances individuelles ou des forfaits de 3 ou 6 séances pour le rendre aussi abordable que possible pour toute personne ayant besoin de ce type de soutien de ma part. Je travaille en personne et sur Skype. Pour en savoir plus, consultez mes informations de conseil.

Je vous souhaite un moment de pouvoir en ce moment.